Edito de décembre 2005 - L'Italie ludique

Ceci ne reflète pas l'avis de Ludigaume mais uniquement celui de son auteur.

Dans les années 80, International Team a édité nombre de jeux d'auteurs italiens comme Marco Donadoni qui a conçu Zargo's Lord. Chez Eurogames, on pouvait trouver la célèbre collection Cry Havoc de Duccio Vitale et Alan E. Paull ainsi que Europa 1945-2030 de Leo Colovini et le même Duccio Vitale. J'ai senti comme un vide dans les années 90 et il m'a également semblé que le secteur ludique redémarrait au début du siècle

moins fortement qu'en France. On a bien eut Editrice Giochi (une petit symbole EG en bleu et rouge) qui a proposé entre autre Kaleidos, Conquest et Ponte Vecchio de Spartaco Albertarelli, ainsi que Sisimizi d'Alex Randolph mais il n'a pas vraiment été connus en France. Cet éditeur offre aujourd'hui des jeux plus grands publics, comme les versions italiennes des Monopoly et Risk, même s'il a aussi quelques traductions de jeux Kosmos.

Les italiens me semblent maintenant sur les rails car ils furent trés

présents à Essen en 2005 (voir liste ci-dessous). Une news de l'ami Reixou renforce ce sentiment : ils rentrent dans le processus de traductions des jeux et d'internationalisation de la culture ludique. What's Your Game? proposait d'ailleurs à Essen trois rééditions de jeux non transalpins. L'édition italienne semble souvent se constituer autour d'un auteur avec une production artisanale (voir ci-dessous) comme c'est le cas pour Warfrog avec Martin Wallace. Néanmoins des société comme Nexus Editrice (La Guerre de l'Anneau) ont une production trés peu artisanale.

Je vous propose maintenant de parcourir le paysage ludique italien concernant les jeux modernes. Vous y retrouverez à coup sur un jeu que vous connaissez. N'hésitez pas à me communiquer d'autres jeux célébres que j'aurais oubliés.

DaVinci Editrice (les jeux les plus connus de l'éditeur) :

     Bang ! de Emiliano Sciarra (le jeu original de Wanted)

     Viva Il Re de Stefano Luperto

     Le très contreversé Oriente de Luca Coppola (Essen 2005)

     Beetlez de Eligio Cazzato (Essen 2005)

Nexus Editrice (les jeux les plus connus de l'éditeur) :

     Wings of War de Andrea Angiolino et Pier Giorgio Paglia

     La Guerre de l'Anneau de Francesco Nepitello, Marco Maggi et Roberto Di Meglio, adapté dans de nombreuses langues.

Kidult Game (les jeux les plus connus de l'éditeur) :

     Dicerun de Spartaco Albertarelli

     Diceland de Spartaco Albertarelli

     Coyotte de Spartaco Albertarelli avait eu du succès à Essen en 2003

Venice Connection (les jeux les plus connus de l'éditeur) :

     Carolus Magnus de Leo Colovini

     Cartagena de Leo Colovini (aujourd'hui réédité par Tilsit)

     Buffalo de Alex Randolph

     Xe Queo de Alex Randolph

Red Omega Studio proposait à Essen 2005 :

     Daymio de Piero Cioni

     Shark Park de Piero Cioni

What's Your Game? aussi à Essen 2005 avec :

     Big Manitou (réédition)

     Reef Encounter (réédition)

     Fairy Tale (réédition)

     Siena de Mario Papini

Zugames édite également Siena et a entre plus à son catalogue Feudo du même Mario Papini.

Mind the Moves :

     Fantasy Pub d'Emanuele Ornella

     OltreMare

     Merchants of Venice, d'Emanuele Ornella, une des vedettes d'Essen 2004 rééditée par Amigo cette année.

     Il principe d'Emanuele Ornella a fait grand bruit a Essen 2005, même s'il semble que la baudruche se soit dégonflé depuis.

Voilà ! Dommage que je ne comprenne rien à l'italien. En tout ca, vue que madame adore ce pays et essaye de m'y amener depuis longtemps, je sens que je vais franchir le pas, histoire de visiter leurs échoppes...et puis ce sera mieux pour mon prochain édito

sur le sujet que ce lointain point de vue depuis la France que je vous offre aujourd'hui.

Ah ! Au fait ! Bonnes fêtes de tout ça, avec des cadeaux et des 2006 partout !

Article suivantEdito de Juillet 2006 - Des blogs ludiques