Edito de mai 2008 - De la création d'une boutique

Ceci ne reflète pas l'avis de Ludigaume mais uniquement celui de son auteur.

Un très bon ami, joueur, s'est lancé dans l'aventure de la création d'un magasin de vente de jeux : la société Avalon est née à Montbéliard (vous me pardonnerez, j'en suis sur, de lui faire un peu de publicité).

Ceci ne s'est pas fait sans difficulté. Si j'ai peu suivi le parcours du combattant qui fut nécessaire à mon ami entrepreneur ludique, j'ai néanmoins constaté à quel point sa banque fut frileuse voire incompétente.

Quand il s'agit de jouer des milliards sur les marchés financiers ou d'endetter à vie des familles à grands coups de crédits "revolving", il semblerait que le risque soit pleinement assumé, voire, dans certains cas que le manque de précautions soit réel.

S'agissant de la création d'activité, la banque ne tolère plus aucun risque et ne lésine devant aucune précaution. En effet, pour un prêt sommes toutes assez faible (certaines voitures sont achetées plus facilement à des prix supérieurs), la banque blinde les cautions, blinde le contrat et cela, tout en blindant le taux d'emprunt. On en vient à se demander quel risque lui est payé ! Si la boutique ferme, elle s'est assurée le remboursement total de l'emprunt et qui plus est immédiatement. Il revient ainsi à des organismes de développement local, à des particuliers ou à des institutions de porter un risque pour lequel la banque est rémunérée. cerise sur le gâteau : la banque s'est permis du retard dans la livraison du terminal de paiement par carte !

Dans cette affaire, cette banque ne joue pas du tout la carte du développement économique. Je me suis laissé dire que c'était souvent le cas, du moins en France. L'activité en tant que telle, une boutique de jeux de société, n'a pas du rassurer la banque, tant la méconnaissance est grande de ce secteur économique. Malgré cela, de nombreuses boutiques ont ouverts partout en France ces dernières années (je ne sais pas ce qu'il en est en Belgique, Suisse ou au Canada): c'est dire la volonté qui anime les personnes qui les portent.

Article précédentNéfertiti - Histoire dune création - Chapitre 1
Article suivantNéfertiti - Histoire d'une création - Chapitre 2