Edito de décembre 2007 - Le web et la presse ludique 2

Ceci ne reflète pas l'avis de Ludigaume mais uniquement celui de son auteur.

Il n'y a pas si longtemps, nous connaissions une année faste sur le plan de la presse traitant des jeux modernes : Vox Ludi (kiosque), Tangentes Jeux (kiosque), Jeux en Boite, Jeux sur un plateau (kiosque) et Plato. Nous étions en 2005.

Vox Ludi a rapidement jeté l'éponge pour s'associer à Tangentes afin de créer Tangentes Jeux et Stratégie qui s'est arrêté cette année.

Jeux en Boite a connu une longue période d'hibernation et malgré un numéro paru cette année qui y a mis fin, le zine a perdu ses chroniqueurs du passé et doit la quasi totalité de son contenu à la seule plume de Fred BIZET.

Plato a abandonné cet été le format papier après avoir réduit sa périodicité l'année passée. Le journal pourtant toujours aussi riche ne parvient plus à me donner envie dans ce nouveau format. Je ne suis malheureusement pas le seul dans ce cas.

Reste Jeux Sur Un Plateau qui existe depuis fin 2003, année de parution du N°0. Le contenu est à mon avis plus faible dans ces derniers numéros même s'il reste largement supérieur aux premiers numéros (il n'y a pas de mal !).

Jeux Pro, destiné a priori aux professionnels du jeux, s'ouvre petit à petit à tous les passionnés de jeux de société modernes avec un contenu léger et original et apparait comme le seul élément positif de l'année en terme de presse ludique traitant des jeux modernes. Celle-ci me semble effectivement dans une mauvaise passe car peut-être finalement confinée à un public de passionnés. Elle subirait alors de plein fouet la concurrence du web.

J'avoue être aujourd'hui dans l'ignorance quasi totale de la fréquentation précises des sites en 2007. Ludigaume se porte à merveille. Trictrac continue sa progression en terme d'inscriptions, de contenu et la médiatisation liée à Montcuq a certainement profité au site. Jeuxsoc connait une belle augmentation de sa fréquentation. Des sites continuent d'apparaitre et de mourir. Le lecteur va de toutes façons là où le contenu change. Par exemple, le site Jeux de Rody est en recul du fait, je suppose, du ralentissement des mises à jour.

Le web ludique se porte, il me semble, plutôt bien. Il est à mon avis un média très adapté à notre loisir : bien plus communautaire que la presse du fait des forums, il est fréquenté dans son ensemble par le même public que la masse de ceux qui apprécient actuellement les jeux modernes.

Pour se développer, la presse papier doit aller au delà de ce public mais existe-t-il vraiment un au-delà, c'est-à-dire un public désirant avoir de l'information sur les jeux en dehors des fêtes ?

Article précédentJeux sur un plateau N°42 - Novembre 2007
Article suivantJeux sur un plateau N°43 - Décembre 2007 / Janvier 2008